Comment naît la violence dans les mouvements sociaux ? Réponses de Gérard Noriel

Gérard Noiriel, auteur d’une « Histoire populaire de la France », nous parle de la violence dans les mouvements sociaux.

Redes Sociales:
8

Pour nous parler de la violence dans les mouvements sociaux, nous recevons Gérard Noiriel, auteur d’une « Histoire populaire de la France ». Dans une deuxième partie d’émission, nous recevons une auteur de bande dessinée, Catherine Meurisse, et un essayiste, Alexandre Lacroix.

Les forces de l’ordre se préparent pour une nouvelle manifestation des gilets jaunes qui se tiendra demain dans la capitale. L’Elysée a dit redouter « une très grande violence » lors de la prochaine manifestation, avec « un noyau dur de plusieurs milliers de personnes » qui viendraient à Paris « pour casser et pour tuer ».  La précédente manifestation, samedi dernier, avait donné lieu à des affrontements qui ont fait 263 blessés. Comment naît la violence dans les mouvements sociaux ?

Y a-t-il une violence nécessaire ?• Crédits : ALAIN JOCARD – AF

Notre invité est Gérard Noiriel, historien, directeur d’études à l’EHESS, auteur d’Une histoire populaire de la France parue aux éditions Agone.

Il y a de nouvelles formes de récupération. Depuis le 19è siècle, les mouvements ouvriers avaient leurs propres représentants.

Samedi 8 décembre, à la manifestation des Gilets jaunes s’additionnera une Marche pour le climat partout en France. Dans ce contexte, l’art graphique, la littérature et la philosophie pourraient -ils« sauver» la nature ? La crise écologique se double-t-elle d’une crise esthétique ? Sommes-nous devenus insensibles à la beauté de la nature au point de se sentir le droit de la saccager ?

Avec Catherine Meurisse, illustratrice, dessinatrice de presse et auteure de bande dessinée, elle a publié en septembre l’album Les grands espaces aux éditions Dargaud.

Et Alexandre Lacroix, essayiste, directeur de Philosophie Magazine, notamment auteur de Devant la beauté de la nature publié chez Allary éditions.

Guillaume Erner
Source: France Culture, le 7 décembre 2018
A lire sur la Pluma: