REDHER - La pluma
Accueil Articles Opinion


Le Venezuela se rebelle contre le pétrodollar

Envoyer Imprimer PDF

aut_1522BisL'art della guerra

« À partir de cette semaine le prix moyen du pétrole sera indiqué en yuan chinois », a annoncé le 15 septembre 2017 le ministre vénézuélien du Pétrole. Pour la première fois le prix de vente du pétrole vénézuélien n’est plus indiqué en dollars.

C’est la réponse de Caracas aux sanctions lancées par l’administration Trump le 25 août, plus dures que celles de l’administration Obama en 2014 : elles empêchent le Venezuela d’encaisser les dollars provenant de la vente du pétrole aux USA —plus d’un million de barils par jour—, dollars jusqu’ici utilisés pour importer des biens de consommation comme les produits alimentaires et les médicaments.

Les sanctions empêchent aussi le commerce de titres émis par PDVSA, la compagnie pétrolière d’Etat vénézuélienne.

Washington vise un double objectif : augmenter la pénurie des biens de première nécessité au Venezuela et donc le mécontentement populaire, sur lequel s’appuie l’opposition interne (subventionnée et soutenue par les USA) pour abattre le gouvernement Maduro ; mettre l’État vénézuélien en default, c’est-à-dire en faillite, en l’empêchant de payer les échéances de la dette extérieure : en d’autres termes, mettre en faillite l’État qui a les plus grandes réserves pétrolières du monde, presque dix fois importantes que celles des USA.

Caracas essaie de se soustraire à l’étreinte étouffante des sanctions, en cotant le prix de vente du pétrole non plus en dollars US mais en yuans chinois. Le yuan est entré il y a un an dans le panier des monnaies de réserve du Fonds monétaire international (avec le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling) et Pékin est sur le point de lancer des contrats à terme (futures en angl.) d’achat-vente du pétrole en yuan, convertibles en or. « Si le nouveau future prenait consistance, en érodant ne serait-ce qu’une partie de l’écrasant pouvoir des pétrodollars, ce serait un coup retentissant pour l’économie US», commente Ie quotidien Il Sole 24 ore.

Panneau publicitaire de la Banque de Chine: "le yuan, devise mondiale" (2015)

Ce qui est contesté par la Russie, la Chine et d’autres États n’est pas seulement l’énorme pouvoir du pétrodollar (monnaie de réserve tirée de la vente du pétrole), mais l’hégémonie même du dollar. Sa valeur est déterminée non pas par la réelle capacité économique US, mais par le fait qu’il constitue quasiment les deux tiers des réserves monétaires mondiales et la monnaie avec laquelle on établit le prix du pétrole, de l’or et des marchandises en général. Ceci permet à l’US Federal Reserve, la Banque centrale (qui est une banque privée), d’imprimer des milliers de milliards de dollars avec lesquels est financée la colossale dette publique des USA —environ 23 000 milliards de dollars— à travers l’achat d’obligations et d’autres titres émis par le Trésor.

Dans ce contexte, la décision vénézuélienne de détacher du dollar le prix du pétrole provoque une secousse sismique qui, depuis l’épicentre sud-américain, fait trembler tout l’édifice impérial fondé sur le dollar. Si l’exemple du Venezuela se répandait, si le dollar cessait d’être la principale monnaie du commerce et des réserves monétaires internationales, une immense quantité de dollars se trouverait mise en circulation sur le marché, faisant s’écrouler la valeur de la devise US.

Voilà le réel motif pour lequel, dans le décret du 9 mars 2015, le président Obama proclamait « l’état urgence national face à l’inhabituelle et extraordinaire menace posée à la sécurité nationale et à la politique étrangère des USA par la situation au Venezuela » [1]. C'est pour le même motif que le président Trump annonce une possible « option militaire » contre le Venezuela. Elle est en préparation au Commandement Sud US, dont l’emblème est l’aigle impérial qui domine l’Amérique du Centre et du Sud, prêt à fondre avec ses serres sur quiconque se rebelle contre l’empire du dollar.

NdlT

[1] “Declaration of a National Emergency with Respect to Venezuela”, “Executive Order – Blocking Property and Suspending Entry of Certain Persons Contributing to the Situation in Venezuela”, by Barack Obama, “White House Fact Sheet : Venezuela Executive Order”, Voltaire Network, 9 March 2015

Manlio Dinucci Μάνλιο Ντινούτσι مانليو دينوتشي

Original: Il Venezuela si ribella al petrodollaro

Traduit par Marie-Ange Patrizio

Edité par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Le Grand Soir, le 19 septembre 2017

Traductions disponibles : English  Português  Türkçe 

A lire sur La Pluma:

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Thomas Sankara (1949-1987)

Seule la souveraineté est progressiste: Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara est tombé sous les balles des conjurés au grand bénéfice de la "Françafrique" - Bruno Guigue Sur les traces de la r...

 

Che che che

La face sensible du Che Rencontre avec sa fille Aleida Guevara March  - Sergio Ferrari Devant la dépouille de "Che" Guevara: le reportage de l'AFP en 1967 –AFP L’exemple de “Che”...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 

Édition Spéciale « bilan 2016»

L'année 2016 en mots et en noms Les pays qui ont fait la Une Syrie, Turquie, USA, Russie, Maroc, Philippines, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Corée du Sud, Congo, Brésil, Italie, Chine, Yém...

 

Spécial : #HastaSiempreComandante FIDEL!

Fidel est une planète Sauvons-les tous et toutes Fidel est mort invaincu Fidel Castro : La dette ne doit pas être payée Fidel Castro a donné à Cuba une place hors norme dans le monde Fi...

 

Spécial COP21 PARIS

Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! Le pari ambigu de la coopération climatique Accord à la COP21 : même sur une planète morte, le commerce international ...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui34859
mod_vvisit_counterHier33561
mod_vvisit_counterCette semaine34859
mod_vvisit_countersemaine précedente208671
mod_vvisit_counterCe-mois-ci736751
mod_vvisit_countermois précedent848150

We have: 187 guests, 1 members online
Ton IP: 107.22.126.144
 , 
Aujourd'hui: 22 Oct 2017