Un médecin réanimateur licencié pour ses idées

Ceux qui, comme Pascal Sacré, parlent aujourd’hui, osent briser le faux consensus, doivent être défendus et entendus.

Pascal Sacré, médecin réanimateur au Grand Hôpital De Charleroi (GHDC), a été renvoyé le 20 octobre 2020 pour « faute grave », apparemment en raison des idées qu’il partageait sur internet. Il critiquait la gestion belge du Covid-19, essentiellement sur deux aspects: l’utilisation faussée des tests PCR et de leurs résultats et la gestion libérale des hôpitaux qui ,depuis des décennies, a conduit à la situation actuelle.

Ceux qui, comme Pascal Sacré, parlent aujourd’hui, osent briser le faux consensus, doivent être défendus et entendus. C’est ce que Kairos a décidé de faire, respectant ainsi la Charte de Munich, Déclaration des droits et des devoirs du journaliste, dont le premier devoir stipule: « Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison, du droit que le public a de connaître la vérité ».

A lire aussi:

Dr Pascal Sacré, un réanimateur licencié injustement en pleine crise COVID: Droit de réponse

Dr Pascal Sacré – Archive

La proposition du Dr Pascal Sacré : aller vers un nouveau monde sans oeillères

Le Dr Pascal Sacré dénonce les mensonges et appelle à vivre comme avant…

Auteurs divers