Venezuela. Un peuple de pied ferme pour la paix!

Espérons que son exemple inspirera les ennemis du Venezuela pour trouver des solutions de paix et éviter les réactions lamentables qui se produisent dans d’autres parties du monde, pour beaucoup moins que cela.

Redes Sociales:
9
20
fb-share-icon20

Le peuple vénézuélien est surprenant. C’est un peuple révolutionnaire à pied, mais de pied ferme pour défendre la paix, pendant que les médias internationaux font état de conflits violents aux quatre coins de notre planète.

En juillet 2017, à Paris, le général Pierre de Villiers, s’est présenté au palais présidentiel pour présenter sa démission au président Emmanuel Macron et curieusement cinq jours après la Fête Nationale, commémorant la Révolution Française avec comme invité d’honneur le président Donald Trump. Il s’agissait du Commandant en Chef des Forces Armées, un général très respecté pour son parcours de vie impeccable.

Les jours suivants, ce général a écrit son livre « Servir » pour à ses concitoyens « … dire la vérité sur les menaces auxquelles nous devons faire face et les défis de nos forces armées … ».
Il commence son livre avec six points. Il ratifie sa loyauté, son respect pour les forces armées, les institutions et son Président, mais conclut chaque point par «… et pourtant, je vais présenter ma démission».

Nous mentionnons cet épisode récent en France, car il attire l’attention sur la façon dont face à une situation certainement difficile, ce général a su avec fermeté et altruisme la résoudre en paix.
Cela inspire la similitude avec des exemples de la façon dont le peuple révolutionnaire vénézuélien fait face aux agressions qu’il subit depuis des années :

* En avril 2002, il vécut un coup d’État avec l’arrestation de son Président et leader par une opposition qui commença une véritable traque pour « exterminer » les révolutionnaires.

Et pourtant, en paix, sans un seul coup de feu, il obtint la libération de son Président en 47 heures grâce à une mobilisation populaire seulement aux cris de « Nous voulons Chavez ! ».

* En 2002, il a observé pendant des mois une manifestation d’une opposition agressive sur la place Altamira à Caracas, où plusieurs victimes ont été enregistrées.

Et pourtant, en paix, il ne se présenta aucune confrontation du peuple contre les manifestants.

* Les années 2014 et 2017, il a subi les dénommées « guarimbas », en réalité violentes barricades d’opposants avec un bilan de dizaines de victimes.
Et pourtant, en paix, il n’effectua aucune attaque contre les « guarimberos ».

* A l’aube d’un matin de 2019, il découvrit sur ses écrans de télévision le coup d’État de l’Opération Liberté qui l’incitait à sortir dans les rues pour le soutenir.
Et pourtant, en paix, il resta chez lui et le coup d’État fut un échec.

* En 2020, les pêcheurs de Chuao, un petit village côtier, ont détecté l’Opération Gédéon, une tentative de débarquement de mercenaires.

Et pourtant, il réussit à les neutraliser, en paix sans un seul coup de feu.

* Au quotidien, pour survivre, il doit faire face à une soi-disant hyperinflation (hyper-super spéculation induite) avec un coût des produits manipulés grossièrement par des commerçants sans scrupules.
Et pourtant, à l’exception de rares événements isolés, aucune action de vandalisme n’a été menée contre les commerces.

* Au quotidien aussi, soumis à des sanctions étrangères il souffre d’un manque de nourriture, de médicaments et de produits de base, y compris de carburants.
Et pourtant, le peuple reste en paix.

Espérons que son exemple inspirera les ennemis du Venezuela pour trouver des solutions de paix et éviter les réactions lamentables qui se produisent dans d’autres parties du monde, pour beaucoup moins que cela.

Jean Araud para La PLuma

Pueblo en pie para la paz. Pag.18 , El Correo del Orinoco, Caracas 14 de febrero de 2021

Original: ¡Pueblo en pie para la paz!

Edité par María Piedad Ossaba